Nigelle | Saouda : le spécialiste de la nigelle (Habba sawda)

Dans un premier temps, le virus ou la bactérie va être attaqué par les macrophages.

Les premiers macrophages qui vont combattre ces microbes vont ensuite informer leurs supérieurs, les lymphocytes T, en leur faisant un rapport sur ces intrus.

Puis les lymphocytes T, qui sont également des globules blancs,  vont vérifier l’identité des agresseurs (virus, bactérie…).

Ces lymphocytes T vont ensuite envoyer un message d’alerte auxlymphocytes B qui vont produire des anticorps pour combattre efficacement les microbes. Ces lymphocytes B repèrent les intrus et vont, en quelque sorte, leur coller une étiquette pour que le système immunitaire puisse ensuite les reconnaitre automatiquement.

Il faut savoir que la grande force du système immunitaire est qu’ilgarde en mémoire la signature des microbes

Ainsi, après toute nouvelle identification, le système immunitaire apprend à mettre en place une défense appropriée.

De ce fait, notre organisme devient plus résistant.