Quels sont les bienfaits du miel de nigelle ?

Quels sont les bienfaits du miel de nigelle ?

Comme pour tous les autres miels, les propriétés du miel de nigelle (ou miel de habba sawda) sont nombreuses. En effet, ce précieux nectar des abeilles est antioxydant, antibactérien, cicatrisant, riche en vitamines et minéraux, apaisant pour les troubles digestifs et efficace sur la toux.

On lui prête de nombreuses autres vertus, mais quels sont les bienfaits du miel de nigelle scientifiquement prouvés ? Découvrons ensemble 4 études médicales réalisées sur le miel de Nigella sativa et comment associer les qualités des graines de nigelle au miel !

Le miel de nigelle comme anti VIH-1

Des miels iraniens monofloraux provenant de huit sources florales ont été analysés pour déterminer leurs activités anti-VIH-1 ainsi que leurs effets sur la prolifération des lymphocytes. Les résultats ont démontré que les miels monofloraux des fleurs de Petro selinum sativum, Nigella sativa, Citrus sinensis, Zataria multiflora, Citrus aurantium et Zizyphus mauritiana avaient une puissante activité anti-HIV-1. (1)

Ses propriétés antifongiques

Les résultats d’une étude portant sur la candidose vulvo-vaginale montrent que le miel de fleur de nigelle en améliore significativement les symptômes. L’étude conclut que l’application du miel de N. sativa peut être considérée comme une thérapie complémentaire dans le traitement du VVC. (2)

Son pouvoir antibactérien 

Sur le Staphylocoque doré

La sensibilité in vitro de Staphylococcus aureus au miel a été testée, alors que cette souche bactérienne était résistante à la méthicilline. Les infections des plaies causées par le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) sont en effet compliquées et coûteuses à traiter car sa résistance aux antimicrobiens est assez courante.

Le résultat de l’étude a démontré que le miel de graines noires a une activité antibactérienne comparable à celle du miel de manuka et offre ainsi une bonne addition à la ressource existante de miel pour le traitement des infections de plaie. (3)

Sur Pseudomonas aeruginosa

De même, une autre étude clinique a évalué l’activité antimicrobienne de plusieurs miels saoudiens contre Pseudomonas aeruginosa.

 Cette bactérie provoque des infections aiguës ou chroniques, pouvant être graves et mortelles. Elle est dite opportuniste, c’est-à-dire qu’elle est naturellement présente dans notre organisme, mais qu’elle ne devient pathogène que lorsque notre système immunitaire est défaillant. Par conséquent, elle sévit particulièrement en milieu hospitalier, là où les patients présentent des défenses affaiblies. C’est ce qu’on appelle alors une infection nosocomiale.

Pseudomonas aeruginosa est résistante à de nombreux antibiotiques, ce qui en fait l’une des bactéries les plus difficiles à traiter. Lors de l’essai, le miel de cumin noir a exercé une inhibition totale de la croissance bactérienne à la plus forte concentration testée. (4)

Associer les bienfaits du miel à ceux de la nigelle 

Comme les études cliniques l’ont démontré, le miel de nigelle possède des propriétés très intéressantes et bénéfiques pour la santé. Cependant, le butinage des abeilles sur les fleurs de nigelle n’est pas le seul moyen d’associer les qualités du miel à celles de la graine noire ! 

En effet, il est tout à fait possible d’incorporer des graines de nigelle à un pot de miel naturel. Notre miel de thym à la nigelle, par exemple, est utilisé pour accélérer la cicatrisation, lutter contre la toux, l’acné, le psoriasis, les douleurs d’estomac, la grippe et comme remède anti-âge !

Le miel Ruche Royale Saouda, quant à lui, est fabriqué en France et mélangé à de merveilleux produits de la ruche. Il se compose de miel de montagne d’Espagne, de graines de nigelle bio, de gelée royale et de pollen d’abeilles. 

Enfin, on peut consommer le miel pur avec une huile de nigelle bio de qualité, et tout particulièrement celle d’Égypte (et d’Éthiopie (huile de nigelle habachia).

À découvrir également : Pourquoi ne pas mettre de miel dans le thé ?

Sources et références

[1] : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25333699/

[2] : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36276860/

[3] : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28438282/

[4] : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26288553/

Avez-vous aimé ce post ?

A propos de l'auteur

Panier
Retour en haut