L'huile de nigelle est-elle efficace contre les rides ?

L’huile de nigelle est-elle efficace contre les rides ?

Au vu de ses propriétés antioxydantes, on est en droit de se demander si l’huile de nigelle pourrait être efficace contre les rides. En effet, la précieuse Nigella sativa contient 3 vitamines indispensables en cosmétique dans l’élaboration de soins anti-âge : les vitamines E, C et A. Ces dernières sont de puissants anti rides naturels fonctionnant en synergie.

Par ailleurs, l’huile de cumin noir semble prometteuse pour lutter contre la glycation, un phénomène responsable du vieillissement de notre organisme. Découvrons tout cela en détail ! 

L’huile de nigelle, un antirides naturel ? 

Sur le plan cosmétique, la habba sawda est connue pour ses nombreux bénéfices dermatologiques. En effet, l’huile de nigelle est riche en antioxydants et anti-radicalaires, de précieux alliés pour lutter contre les signes de vieillissement cutané.[1]

Lorsqu’elle est extraite à froid, l’huile de nigelle conserve l’ensemble de ses vitamines, à savoir les vitamines B1, B2, B3, B6 et B9. Cependant, celles qui nous intéressent particulièrement ici sont : 

  • la vitamine E ;
  • la vitamine C ;
  • la provitamine A. 

Ces trois vitamines contenues dans le cumin noir sont composées de puissants antioxydants. Elles sont d’ailleurs présentes dans la plupart des soins anti-âge dans l’industrie cosmétique car elles fonctionnent en synergie. Avec l’acide hyaluronique et l’acide glycolique, elles font partie des indispensables en matière de protocole antirides. 

La vitamine E dans la nigelle

Elle possède de multiples propriétés, notamment d’hydratation, de réparation, de protection.

Elle protège les membranes cellulaires, constituées d’acides gras polyinsaturés, des radicaux libres. Elle préserve l’intégrité des lipides membranaires et de leurs fonctions.

Par cette protection du film hydrolipidique de surface, la vitamine E renforce la fonction de « barrière » de la peau. D’application en application, elle permet ainsi de diminuer la perte en eau. Par conséquent, la peau est mieux hydratée, plus souple, et l’apparition des rides est donc limitée. 

Le rôle de la vitamine C

La vitamine C stimule la synthèse du collagène. Ce dernier est responsable de la fermeté et de l’élasticité de la peau. Elle diminue également la production de mélanine, mise en cause dans la survenue des taches brunes. 

Elle a un puissant pouvoir antioxydant, agissant en synergie avec la vitamine E. De fait, elles neutralisent toutes deux les radicaux libres produits par les UV, le stress, le tabac ou encore la pollution.

L’impact de la vitamine A sur les rides

Dérivé de la vitamine A, l’acide rétinoïque a un effet positif sur la texture de la peau, son aspect, son épaisseur et son élasticité. 

En effet, il agit sur les quatre signes du vieillissement qui résultent de l’exposition au soleil : 

  • la sécheresse ;
  •  la perte de l’élasticité ;
  • l’affinement de la peau ;
  • les rides. 

En stimulant les fibroblastes et la synthèse du collagène, il assure la souplesse et l’élasticité de la peau. De plus, comme la vitamine C, son action régulatrice de la synthèse de la mélanine prévient l’apparition des tâches de vieillesse. 

L’huile de nigelle, dans les faits

Les peaux matures verront donc dans l’huile de nigelle un soin naturel de choix pour prévenir l’apparition de rides et ridules. Pour optimiser l’effet anti-âge de cette huile végétale, il est possible d’en consommer et d’en appliquer sur la peau, à titre préventif. Pensez toutefois à faire un test de tolérance au préalable. 

Cependant, pour préserver tous les bienfaits liés aux vitamines présentées plus haut, il est primordial de choisir une huile de qualité, obtenue par première pression à froid, vierge et idéalement bio.

Huiles de nigelle Saouda

La nigelle étant fortement concentrée en huiles essentielles, il faudra veiller à la diluer dans une huile végétale plus neutre pour ne pas irriter la peau. Évitez aussi soigneusement les muqueuses et le contour des yeux. 

Vous pourrez, par exemple, vous concocter un soin du visage avec une cuillère à café d’huile de nigelle bio, une cuillère à café d’huile de jojoba et une cuillère à café de miel pur. 

À découvrir également : Comment utiliser l’huile de nigelle pour cicatriser ?

L’huile de cumin noir pour lutter contre le vieillissement 

Parmi les phénomènes liés au vieillissement, on connaît surtout l’oxydation des tissus et sa production de mauvais radicaux libres. Nous en parlions plus tôt concernant l’activité des vitamines E, C et A.  En revanche, on parle moins de la glycation qui se fait dans notre corps, à partir des sucres.

Le phénomène de glycation

Cette réaction, normale, peut toutefois devenir trop importante et malsaine. Elle donne naissance à des composés, les glycotoxines, au sein desquels plusieurs éléments protéinés se relient entre eux et perdent de leur mobilité. Ceci diminue notamment la souplesse du collagène. La glycation favorise également une fibrose des tissus, qui perdent alors leur élasticité. Comme nous le mentionnions précédemment, le collagène et l’élasticité des tissus sont deux facteurs importants dans la jeunesse de la peau.

Dans notre organisme, la glycation se fait entre des sucres et essentiellement des protéines ou des acides aminés. Elle est favorisée par des taux de glucose importants dans le sang, mais également par d’autres sucres, comme le galactose.[2]

Les résultats prometteurs de l’huile de habba sawda

Or, il se trouve qu’une étude a été menée pour évaluer l’effet anti-âge de l’huile de Nigella sativa sur le vieillissement induit par le D-galactose chez les souris. Grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-apoptoses, l’huile de graines noires (en intraveineuse) a effectivement montré un effet anti-âge.[3]

Bien que l’étude ne porte pas précisément sur l’effet anti-âge de l’huile de nigelle sur la peau, on peut supposer que son efficacité contre la glycation puisse contribuer à maintenir la jeunesse cutanée. Cette hypothèse gagnerait à être approfondie !

Sources :

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5735686/ 

[2] https://www.dailypharma.fr/la-glycation-au-coeur-du-vieillissement/ 

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5374336/ 

5/5 - (3 votes)

A propos de l'auteur

Panier
Retour en haut